French English German Italian Spanish

Certification à la Centrale Laitière

Cinq chefs de projets ont décroché leur certification de compétences Green Belt Lean 6 Sigma le 18 février.

L’Université Lean 6 Sigma a organisé à Casablanca pour le compte du Groupe Centrale Laitière une séance de certification de chefs de projets Lean 6 Sigma. A l’issue des soutenances et eu égard à la qualité des projets présentés, le jury de l’Université Lean 6 Sigma, constitué de Mr MAZOIR et Mr MARZAK, a  décerné cinq certifications Green Belt.


Mr Anas ARHBAL a présenté un projet relatif à la réduction des pertes de matières premières de l’usine de Salé. Au départ cet établissement était classée 40eme de l’ensemble des usines du groupe Danone.  Le niveau de perte stagnait depuis 4 ans. La démarche Lean 6 Sigma en mode projet suivant le DMAIC a permis une amélioration spectaculaire qui s’est traduite par un gain de 600 K€ sur 9 mois (vis à vis d’un objectif de gains de 200 K€ sur un an) et cela sans investissement. Ce gain financier a été confirmé par le contrôleur de gestion de l’usine. Les facteurs de réussite exprimés par Anas ARHBAL ont été l’implication des équipes, un suivi du planning précis et un soutien de la Direction d’usine qui n’a pas hésité à prendre certaines des missions  quotidiennes de Anas pour lui permettre de travailler sur son projet.

  • Madame Selma CHOUNI de l’usine de Salé a exposé un projet sur la réduction des pertes mix sur des productions en petites séries de deux catégories de yaourts. Mme CHOUNI a suivi le DMAIC avec rigueur et a utilisé avec brio des outils Green Belt Lean Six Sigma tels que SIPOC, VOB, brainstorming, logigramme, capabilités, cartes de contrôles, tests statistiques, AMDEC, matrice de priorisation, plan qualité processus, standardisation, management visuel, cellules UAP…Les acteurs du terrain ont été très motivés par les objectifs ambitieux. Ils ont participé activement à l’analyse des causes racines et à la définition et mise en place d’actions pérennes. Une dizaine de quick wins ont permis de réaliser 10% des gains par des actions simples de terrain. Les pertes ont été divisées par deux et le gain financier a été de 200K€ sur 6 mois. D’autres actions d’amélioration continue sont planifiées et/ou en cours de déploiement. Toutes les actions d’améliorations sont suivies par le contrôleur de gestion. Dans ce projet, aucun investissement matériel n’a été réalisé. Seul le temps du projet a été évalué mais il est négligeable au vu des gains financiers.

 

  • L’usine d‘El-Jadida produit des boites de fromage fondu, produit très apprécié par les consommateurs ce qui provoque une demande supérieure à l’offre proposée par l’usine. Il était donc stratégique d’accroitre la productivité de la ligne car un potentiel certain était possible avec une nécessité également de réduire la variabilité du TRS d’écart  type de l’ordre de 14%.L’amélioration de ce processus a été conduite par Hicham HAMRI en déployant la démarche DMAIC en Lean 6 Sigma. Notons l’importance de prendre en compte la variabilité du TRS qui conditionne et impacte la « prédictabilité »  de la production. Plus de 28 facteurs influents ont  été étudiés et validés par des tests d’inférence à partir d’une base de données très importante : 850 données de TRS et plus de 24000 données Xi. Les actions ont permis d’accroitre la productivité de 17 points et de réduire la variabilité de 14% ce qui représente un gain de 120K€ par an. La formation/action a permis également à Hicham d’apprendre les techniques statistiques avec le logiciel Minitab et de les utiliser pour ses activités quotidiennes d’analyse des données de production. Hicham HAMRI a bien intégré la différence entre une méthodologie de résolution de problème et une démarche DMAIC en mode projet.

 

  • La réduction des consommations d’énergie est une préoccupation majeure pour Centrale Laitière. En effet, le coût du fuel a augmenté de 30% en deux ans. Le cout des énergies est le 3eme coût dans le prix de revient des produits laitiers de l’usine d’El Jadida. La réduction des consommations de fuel (et de sa dispersion) a été étudiée dans le projet Lean 6 Sigma de Mr Othman ALAMI. Ce type de sujet fait rarement appel à la démarche Lean 6 Sigma en mode projet mais Othman nous a fait la démonstration que le DMAIC était totalement applicable. Ce projet a mis en exergue l’importance du travail collaboratif, du management participatif et de la  qualité des mesures. Les gains sont de l’ordre  de 74K€ par an.

 

  • Le jury a souligné l’originalité du projet de Chiba BENNANI qui a déployé un projet en mode DMAIC pour réduire la consommation d’électricité dans l’usine de Meknes. Cette méthodologie a permis de diminuer la consommation moyenne et sa variabilité, d’élaborer des règles de fonctionnement et de dégager un gain financier de 178K€ sur 10 mois.De simples quick wins issus du logigramme et des brainstorming réalisés en phase D ont également contribué à l’atteinte de l’objectif. Près de 5600 données ont été mesurées et analysées. Le projet a été clôturé mais une démarche d’amélioration continue, incluant des investissements, a été lançée.