French English German Italian Spanish

Retour sur la dernière séance de certification à MINES ParisTech

La 18ème Rencontre de l’Université Lean 6 Sigma s'est déroulée le 22 octobre dernier dans les murs de la prestigieuse Ecole des Mines de Paris devant un public nombreux et attentif aux exposés des candidats à une certification de compétences en Lean & Lean 6 Sigma.

 

En effet, l’Université Lean 6 Sigma, créée en 2003, est le premier organisme de certification de compétences dans le domaine de l’Excellence Opérationnelle en France. Son statut d’association, loi 1901, et les membres qui constituent son conseil d’administration, lui confèrent une indépendance vis-à-vis des organismes de formation et de conseil.

Sept projets ont fait l’objet d’une soutenance devant un jury constitué de Rémi Rodriguez - MBB ENGIE, Hugues Mollet - Professeur MINES ParisTech,  Jean Maréchal - MBB et Bernard Murry - Président de l'UL6S. Revenons sur trois d'entre eux :

  • Stéphane Cresto de la Société ADREXO a présenté un projet sur « l’optimisation du processus de planification pour la distribution des imprimés publicitaires ». Ce processus de distribution de prospectus mobilise 23 000 salariés dans 250 centres de diffusion. Ce projet qui comportait l'analyse de bases de données de millions d'informations, s'est traduit par des gains financiers importants. Stéphane a obtenu une certification de compétences « Black Belt Lean 6 Sigma Services »
  • Grégory Gay de la société Biomnis s’est attaché à réduire le délai de rendu des analyses médicales. La volumétrie du processus est de 35 000 analyses par jour dans un catalogue qui contient 2500 analyses possibles. Une amélioration de 20% a été réalisée en déployant la démarche DMAIC et des outils du lean (VSM, Analyse de déroulement, 5S takt time, digramme spaghetti, mangement visuel) et du six sigma (capabilité processus, tests d’inférences, AMDEC, cartes de contrôle...).
  • Cedric Facon du CESI de Rouen, Ecole d’ingénieurs, a travaillé sur l’efficience d’un processus commercial de formation en alternance. Il s’agit donc de l’application du Lean 6 Sigma en mode projet DMAIC sur un processus transactionnel. L’objectif était d’augmenter le CA de 20% des formations en alternance. Dans la phase D, Cédric a utilisé des outils tels que le diagramme de Kano, le diagramme des affinités, le RACI, l’analyse de risques projet. En phase M, une VSM a été établie à partir d’un plan de mesures assez manuel réalisé par les assistantes commerciales. Au cours de la phase A, des outils spécifiques ont été déployés tels que capabilités de loi non normales sur les délais, l’ANOVA, boites à moustaches et autres tests d’hypothèses … Une reconfiguration des bureaux a été réalisée à partir de diagrammes spaghetti, un mangement visuel et des animations à intervalle court (AIC) ont également été mis en oeuvre.